Le témoignage de Theo

L’amour d’une mère, sa foi et une simple prière ont amené le Dieu d’hier, d’aujourd’hui et de l’éternité à descendre sur la scène pour un petit garçon qui avait besoin d’une touche spéciale de son Père Céleste.

Je voulais simplement raconter le témoignage de Theo.

J’ai la bénédiction d’avoir un petit garçon rempli d’amour et de compassion. L’année dernière, quand Theo était à la maternelle, il a commencé à avoir un tic à l’œil et au cou. Aller à l’école était pénible, car il avait du mal à s’intégrer, et malheureusement il était persécuté. On lui a fait passer des examens, mais rien d’anormal n’a été décelé. Les médecins ont dit que ces tics étaient causés par le stress et qu’ils devraient disparaître. Environ un mois plus tard, ils ont disparu. Puis, l’automne dernier, ils ont recommencé. Les médecins voulaient donc qu’il voie un neurologiste. En janvier dernier, lors de son rendez-vous, on a découvert que Theo souffrait du syndrome de la Tourette.

Quand Theo a commencé à avoir ces tics, ça a été difficile pour moi. Je pleurais sans cesse de voir mon garçon traverser de si dures épreuves. Il avait des maux de tête et des douleurs au cou. Il était triste tout le temps. Quand on nous a dit que c’était le syndrome de la Tourette, tout ce que les médecins pouvaient nous offrir, c’était des médicaments et une thérapie. Je savais que nous avions quelque chose de bien plus grand. Dieu! Je n’étais même pas inquiète. Je savais que Dieu avait un plan.

Une semaine après le rendez-vous chez ces médecins, mon mari s’est avancé à l’autel avec Theo, à l’église, pour qu’on prie pour lui. Après qu’on a prié pour lui, il est passé devant moi pendant que je priais, pour retourner à son siège, et j’ai senti la présence du Seigneur. Oh, comme mon cœur de maman s’est réjoui.

Nous sommes sortis pour aller manger, et pendant que nous attendions notre repas, Theo m’a dit qu’il avait ressenti quelque chose d’étrange à l’église, quelque chose qu’il n’avait jamais ressenti avant. Je lui ai demandé si ça s’était passé pendant qu’on priait pour lui. Il m’a dit que non, que c’était quand il était passé devant moi pour se rasseoir. Cela m’a donné une confirmation supplémentaire. Depuis ce jour-là, Theo n’a eu aucun tic! Les médecins aiment dire que le syndrome de la Tourette croît et décroît. J’ai vu cela se produire tout au long de l’année dernière. Dès que quelque chose de nouveau ou de stressant se produisait, il commençait à avoir des tics. Depuis le jour où on a prié pour lui, nous avons fait un long voyage, Theo s’est retrouvé à l’urgence et il a commencé des leçons de natation. Ces choses ne sont que quelques-unes des choses qui, auparavant, auraient provoqué des tics. Pourtant, pas de tics! Et Theo redevient lui-même.

Loué soit le Seigneur! Dieu est le même hier, aujourd’hui et éternellement.

So it was thought that she couldn’t live. And her mother brought her by, took her hand and laid it over on my hand. Went by, the ulcers left, and she’s in just perfect health. See, it wasn’t my hand that done it. That had nothing to do with it. It was the mother’s faith, her faith in God. Jesus said, “It isn’t I that doeth the works; it’s the Father dwelleth in Me. He doeth the work.” And you’ll only get from God the things that you’re expecting from God in the way you approach God. You approach Him with reverence, with faith, and every Word is true. 60-0110 - "The Queen Of Sheba"

Frère Branham parle d’une mère qui avait emmené sa petite fille devant Frère Branham, avait posé la main de sa fille sur celle de Frère Branham, puis sa fille avait été guérie. Frère Branham explique que sa main à lui n’avait rien à voir avec la guérison de la petite fille, que c’était plutôt la foi que sa mère avait en Dieu.

 ENVOYER À UN AMI


Envoyer